• Une putain d'histoire de Bernard Minier

    Une putain d'histoire de Bernard Minier

    Une île boisée au large de Seattle... 

    "Au commencement est la peur. La peur de se noyer. La peur des autres, ceux qui me détestent, ceux qui veulent ma peau. Autant vous le dire tout de suite : Ce n'est pas une histoire banale. Ça non. c'est une putain d'histoire. Ouais, une putain d'histoire... "

    Une histoire d’amour et de peur, de bruit et de fureur. L’histoire de Henry, 17 ans, que le meurtre de sa petite amie plonge dans l’enfer du soupçon. Sur son île, Glass Island, battue par les vents, cernée par la brume 360 jours par an et uniquement accessible par ferry, tout le monde connaît tout le monde, jusqu’au plus noir de ses secrets. Ou du moins le croit-on.
    Quand la peur gagne, la vérité s’y perd…

    Une putain d'histoire de Bernard Minier

    Mon ressenti : Une première pour moi, je ne connaissais pas cet auteur ! 

    Je reconnais que cette histoire n'est pas banale ! Pleins de personnages qui semblent tous quelque chose à cacher ! L'auteur sait nous retourner avec un final étonnant ! 

    Malgré quelques longueurs, on est tenu en haleine pour connaître le dénouement.

    Il paraît que ce n'est pas son meilleur livre alors j'ai hâte de tester les autres ! 

    *****

    Il savait qu'aujourd'hui où les gens conservent la plupart de leurs souvenirs et de leurs archives dans les entrailles de leurs ordinateurs, les tiroirs recèlent bien moins de secrets qu'auparavant.

    ***

    Chaque foyer a ses règles tacites. Chaque famille est un pays et un gouvernement à lui tout seul, où règnent des lois qui n'ont pas cours dans la maison d'à côté, des dizaines de petites conventions et d'habitudes qui, à l'abri des regards, assurent son unité. 

    ***

    Il y avait chaque année plus d'Américains qui mouraient en glissant dans leur salle de bains que victimes du terrorisme mais les fabricants de tapis de bain antidérapants n'avaient pas touché du gouvernement les milliards de dollars qu'il avait généreusement octroyés à des boîtes [de surveillance] comme Watchcorp après le 11 septembre. 

    ***

    L’orque nomade est le plus cruel des mammifères marins mais l’homme nomade est le plus cruel des mammifères tout court. 

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Vendredi 25 Mai à 01:54
    Tentant
    2
    Vendredi 25 Mai à 07:04

    Je l'ai trouvé intéressant car l'histoire nous pousse à nous poser plein de questions. Comme toi un final inattendu, donc pas mal du tout, mais il ne m'a pas tenu assez en haleine. Peut-être parce que je le compare aux thrillers psychologiques et qu'il y a une nuance ? Une bonne lecture à découvrir :). Je suis aussi tenter dans lire d'autres du  même auteur d'après les avis.

    Bonne journée

    Bisous

    3
    Vendredi 25 Mai à 07:23

    Bonjour d' mon jardinMerci pour le résumé

    Que ta journée soit heureuse !

    4
    Vendredi 25 Mai à 07:27

    On voit beaucoup cet auteur, mais je n'ai encore rien lu de lui. 

    Bon vendredi. 

    5
    Vendredi 25 Mai à 07:32
    missfujii

    Je suis une fan de Bernard Minier, j'ai lu tout ses thrillers. Ce lui ci est à part. Le premier de la série avec le commandant Servaz est Glacé

    6
    Vendredi 25 Mai à 08:25

    Merci Khanel pour la présentation de ce livre. Un ressenti intéressant.

    Bises et bon vendredi

    7
    Vendredi 25 Mai à 09:07
    LADY MARIANNE

    merci pour ton avis-<

    bon vendredi et week-end- bisous-

    8
    Vendredi 25 Mai à 09:34

    bonne journée bisous

    ♥Recettes♥

    9
    Vendredi 25 Mai à 09:56
    Je te souhaite un bon vendredi bisous
    10
    Vendredi 25 Mai à 13:03

    Bonjour Khanel. Je ne l'ai pas encore lu. J'aime bien les extraits que tu as choisis. Bon après midi

    11
    Vendredi 25 Mai à 13:10

    je le connais pas ce roman,dimanche il faudra prendre ton cadeau sur mon blog spécial Fêtes des mères si tu l'a pas reçu,je te souhaite un très bon Samedi,bises

    12
    Vendredi 25 Mai à 17:35

    bonjour, alors les précédents pleins de promesses !!

    bisous

    13
    Dimanche 27 Mai à 18:02

    Je ne connais pas non plus cet auteur !

    A découvrir !

    Bisous et bonne fête des mères

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :