• bilan de mai

    Voici mon bilan de lecture :

    Une très jolie histoire de femmes

    bilan de mai

    Un bon polar de mon chouchou : 

    bilan de mai

    lecture commune :

    bilan de mai

    Un bon suspense comme j'aime

    bilan de mai

    Et un autre thriller presque fini

    bilan de mai

    Pin It

    19 commentaires
  • Une putain d'histoire de Bernard Minier

    Une île boisée au large de Seattle... 

    "Au commencement est la peur. La peur de se noyer. La peur des autres, ceux qui me détestent, ceux qui veulent ma peau. Autant vous le dire tout de suite : Ce n'est pas une histoire banale. Ça non. c'est une putain d'histoire. Ouais, une putain d'histoire... "

    Une histoire d’amour et de peur, de bruit et de fureur. L’histoire de Henry, 17 ans, que le meurtre de sa petite amie plonge dans l’enfer du soupçon. Sur son île, Glass Island, battue par les vents, cernée par la brume 360 jours par an et uniquement accessible par ferry, tout le monde connaît tout le monde, jusqu’au plus noir de ses secrets. Ou du moins le croit-on.
    Quand la peur gagne, la vérité s’y perd…

    Une putain d'histoire de Bernard Minier

    Mon ressenti : Une première pour moi, je ne connaissais pas cet auteur ! 

    Je reconnais que cette histoire n'est pas banale ! Pleins de personnages qui semblent tous quelque chose à cacher ! L'auteur sait nous retourner avec un final étonnant ! 

    Malgré quelques longueurs, on est tenu en haleine pour connaître le dénouement.

    Il paraît que ce n'est pas son meilleur livre alors j'ai hâte de tester les autres ! 

    *****

    Il savait qu'aujourd'hui où les gens conservent la plupart de leurs souvenirs et de leurs archives dans les entrailles de leurs ordinateurs, les tiroirs recèlent bien moins de secrets qu'auparavant.

    ***

    Chaque foyer a ses règles tacites. Chaque famille est un pays et un gouvernement à lui tout seul, où règnent des lois qui n'ont pas cours dans la maison d'à côté, des dizaines de petites conventions et d'habitudes qui, à l'abri des regards, assurent son unité. 

    ***

    Il y avait chaque année plus d'Américains qui mouraient en glissant dans leur salle de bains que victimes du terrorisme mais les fabricants de tapis de bain antidérapants n'avaient pas touché du gouvernement les milliards de dollars qu'il avait généreusement octroyés à des boîtes [de surveillance] comme Watchcorp après le 11 septembre. 

    ***

    L’orque nomade est le plus cruel des mammifères marins mais l’homme nomade est le plus cruel des mammifères tout court. 

    Pin It

    13 commentaires
  • Lumière noire de Lisa Gardner

    472 jours : c'est le temps qu'a passé Flora aux mains de son bourreau. 472 jours plongée dans un abîme de ténèbres, à n'espérer qu'une chose : survivre. Sortie miraculeusement de cette épreuve, elle cherche depuis à retrouver une existence normale. Pourtant, les murs de sa chambre sont tapissés de photos de filles disparues. Quand, à la recherche de l'une d'elles, Flora se fait de nouveau kidnapper, le commandant D.D. Warren comprend qu'un prédateur court les rues de Boston, qui s'assurera cette fois que Flora ne revoie jamais la lumière... Après le succès du Saut de l'ange, Lisa Gardner, l'un des grands noms du thriller psychologique, se met dans la peau d'une femme pourchassée par son passé, dans une enquête qui nous confronte aux plus insoupçonnables déviances humaines.

    Lumière noire de Lisa Gardner

    Mon ressenti : cette dernière aventure de Lisa Gardner m'a tenu en haleine tout le long de ce thriller ! Quelle histoire... On s'attache aux personnages.

    J'ai trouvé le sujet très intéressant même si dans la seconde partie du livre, il y a quelques longueurs !

    ************

    " Ces poignets liés semblent indiquer une absence de consentement.
    - Désolée, mais avec le succès de "Cinquante nuances de Grey", je ne peux pas partir de ce principe.

    ***

    " Le nom de votre cavalier ?
    - Monsieur On-ne-se-serait-pas déjà-vus-quelque-part ? murmura la fille. 

    ***

    Vous avez mal au dos ? Frappez-vous le genou. Mal au genou ? Cognez-vous un orteil. Mal à l'orteil ? Coincez-vous un doigt. La douleur est comme une symphonie. Une mélodie où d'innombrables notes peuvent résonner à des intensités variables. J'ai appris à en jouer. Je n'étais plus une victime sans défense dans un océan de souffrance, j'étais un chef d'orchestre génial et dément qui dirigeait la musique de sa propre vie. 

    ***

    Cette pièce était son royaume. Ça je l'avais compris. Ici, j'étais sa chose , et il se délectait de sa toute puissance. A l'extérieur de ces murs, il n'était certainement qu'un Loser avec un grand L . 

    ***

    La survie n'est pas une destination,c'est un voyage . 

     

    Pin It

    20 commentaires
  • Promets-moi d'Harlan Coben

    Myron Bolitar a fait une promesse. Celle d'être là pour Aimée, la fille d'une amie. N'importe où, n'importe quand. Quelques jours plus tard, l'adolescence disparaît. Et Myron est la dernière personne à l'avoir vue... Fugue ? Enlèvement ? Entre falsifications de notes d'examens, liaisons secrètes et trafic de drogue, Myron mène l'enquête, pour prouver son innocence, mais aussi parce qu'il a promis aux parents d'Aime de leur ramener leur fille. Et une promesse est une promesse...

    Promets-moi d'Harlan Coben

    Mon ressenti : Une nouvelle histoire avec notre personnage fétiche Myron et ses acolytes : Win, Grosse Cindy... Notre grand homme au coeur d'artichaut part au secours d'une jeune fille et se retrouve une fois de plus dans une situation délicate ! 

    Quel plaisir, une fois de plus avec notre grand Harlan Coben !

    Son humour nous laisse glisser dans cette nouvelle enquête ! 

    *****

    Où que l'on soit, même dans un lieu aussi anodin qu'un terrain de jeux, les parents imaginent toujours le pire.

    ***

    Quand on a mal, il y a deux solutions, me semble-t-il. On peut rester assis à attendre que ça passe... ou essayer de jouer malgré la douleur. 

    ***

    Il n'était pas seulement né avec une cuillère d'argent dans la bouche, mais avec la ménagère tout entière à ses pieds. 

    ***

    Vous êtes tellement nunuche quand vous êtes amoureux !

    ***

    Derrière chaque grande fortune, il y a un grand crime.

    **** 

     

    Promets-moi d'Harlan Coben

    Un livre qui rentre dans le cadre du challenge de Phildes : 

    http://phildes2.canalblog.com/

    Promets-moi d'Harlan Coben

     

    Pin It

    18 commentaires
  • La tresse de Laetitia Colombani

    Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

    Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.

    Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.

    Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.

    Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

    La tresse de Laetitia Colombani

     

    Mon ressenti : Quel courage ! Ces 3 femmes qui n'ont rien en commun en apparence, ont un courage de fous ! Malgré les doutes et la peur, elles vont jusqu'au bout de leurs décisions ! On s'attache à ces 3 femmes ! Un petit livre qui se lit d'une traite ! Très touchant, pleins d'émotions !

    Bravo ! 

    *****

    "Amazone : vient du grec "mazos" : mamelle, précédé du "a" : privé de. Ces femmes de l'Antiquité se coupaient le sein droit, pour mieux tirer à l'arc. Elles formaient un peuple de guerrières, de combattantes à la fois craintes et respectées, qui s'unissaient aux mâles des peuplades voisines pour se reproduire, mais élevaient leurs enfants seules. Elles employaient des hommes pour assurer les tâches domestiques. Elles menaient de nombreuses guerres, dont elles sortaient souvent vainqueurs."

    ****

    Smita sent son coeur se serrer. Elle a aimé cet homme, s'est habituée à sa présence rassurante auprès d'elle. Elle lui en veut de son manque de courage, de ce fatalisme amer dont il a recouvert leur vie. Elle aurait tant voulu partir avec lui. Elle a cessé de l'aimer à l'instant où il a refusé de se battre. 

    ****

    "Une femme libre est exactement le contraire d'une femme légère"
    Simone de Beauvoir 

    ****

    "Pour l'instant, tout va bien.
    Tant qu'on n'en parle pas, ça n'existe pas." 

    ****

    Sa révolte est silencieuse, inaudible, presque invisible. Mais elle est là. 

    ****

    Cet effet auquel elle n'était pas préparée, et qu'aucune ordonnance ne viendra soigner, c'est l'exclusion qui va de pair avec la maladie, cette lente et douloureuse mise à l'écart

    La tresse de Laetitia Colombani

    Pour le challenge de phildes : 

    http://phildes2.canalblog.com/

     

    *******

    La tresse de Laetitia Colombani

    Lady M : http://www.ma-chienne-de-vie.com/2018/05/defi-chez-khanel-3-devoirs-06-05.html

     

    Pin It

    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique