• La petite boulangerie du bout du monde

    Quand son mariage et son entreprise familiale font naufrage, Polly Waterford quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d'une île des Cornouailles. Elle s'installe seule dans un minuscule appartement situé au-dessus d'une boutique laissée à l'abandon. Pour se remonter le moral, elle se consacre à son plaisir favori : fabriquer du pain. Alors qu'il n'y a plus dans le village qu'une boulangère irascible au pain sans saveur, les arômes de levain qui s'échappent de chez elle attirent très vite la curiosité et la sympathie des habitants. Petit à petit, d'échanges de services en petits bonheurs partagés, elle ravive l'esprit d'entraide et de partage dans le village. Au fil des rencontres farfelues (un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands) et au gré des événements heureux ou tragiques qui touchent la communauté, ce qui ne devait être qu'un simple " break " devient l'entreprise de sa vie. Polly se révèle enfin à elle-même : une femme déterminée et créative, prête à mordre dans la vie comme dans une mie de pain chaude et croustillante. Un feel good book qui, sur fond de crise économique prône des valeurs de partage et d'entraide. Un ton bienveillant et drôle, pour une histoire romantique avec quelques accents mélancoliques qui ne tombe jamais dans la mièvrerie.

    La petite boulangerie du bout du monde

    Une lecture commune avec :

    Pat : http://patpepette.eklablog.com/recent

    Gaelle : https://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=228246

    Clio : http://clio-se-balade-autrement.eklablog.com/lectures-communes-octobre-2017-a131582314

    Mon ressenti : Un livre dont j'avais entendu parlé sûrement un peu trop ! C'est comme les films dont on nous rabat les oreilles sans cesse ! Quand on les voit, on est un peu déçu ! L'histoire m'a beaucoup plus au début ! Comment refaire sa vie dans un endroit paumé pour se reconstruire, pourquoi pas ? Comment vivre de sa passion, pourquoi pas ? Vivre avec l'essentiel et oublier le superflu et l'apparence, pourquoi pas ?

    Mais par la suite, j'ai trouvé des longueurs inutiles ! 

    J'étais curieuse de voir les lieux de l'histoire, le macareux m'a fait pensé à mon séjour en Bretagne, tout démarrait bien !!! Et puis, je me suis essoufflée, il me tardait la fin pour connaître le dénouement et passer à autre chose !

    *******

    Elle s'était toujours sentie énormément d'affinités avec les boulangers. Leur sacrifice jour après jour, sur le pont dès l'aube, l'odeur forte de la levure, le pain nourricier... l'un des métiers les plus nobles pour elle

    ***

    Lorsque tu as trouvé l'endroit où ancrer ton cœur, il reste à jamais en toi. 

    ***

    Vis le moment présent. Ne prends pas de photo, n'essaye pas de saisir cet instant et de le figer pour l'éternité. Goûte à sa juste valeur le spectacle de ces lucioles.

    La petite boulangerie du bout du monde de J. Colgan

    Lady M : http://www.ma-chienne-de-vie.com/2017/10/defi-khanel3-personnalite-connue-9.html

    Pin It

    22 commentaires
  • Week-end de la Saint-Jean sur l’île de Sandhamn. Les jeunes fêtards ont envahi les pontons, le port grouille de bateaux blancs. Musique à fond et alcool à flots. Dans la foule, une jeune fille avance en titubant avant de s’effondrer sous les yeux de la police. Pendant ce temps, Nora Linde s’apprête à célébrer la Saint-Jean avec son nouveau compagnon Jonas et sa fille Wilma. Mais la fête tourne au cauchemar lorsque, dans la nuit, Wilma disparaît. Le lendemain matin, le cadavre d’un garçon de seize ans est retrouvé sur la plage. L’inspecteur Thomas Andreasson, l’ami d’enfance de Nora, est dépêché sur les lieux. Les premiers éléments de l’enquête lui en révèlent toute la difficulté, chacun ayant sa propre version des faits. Qui est la victime et qui le meurtrier de cette nuit d’été ?

     

    Au coeur de l'été de Viveca Sten

     

    Lecture commune avec : 

    Gaelle : https://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=228246

    Anne : http://chezmoichezvous.eklablog.com/

    Maribel : http://missneferlectures.eklablog.com/

     Clio : http://clio-se-balade-autrement.eklablog.com/lectures-communes-viveca-sten-et-sandhamn-inspecteur-andreasson-et-nor-a130424872

    Mon ressenti : pour ce tome 5, j'ai bien aimé l'intrigue même si ce n'est pas aussi élaboré que le tome 3 et 4 . Les personnages principaux sont en pleine évolution dans leur vie privée et imagine bien une suite !

    L'écriture est toujours aussi fluide et agréble ! 

    J'aurai pris du plaisir avec cette saga, une belle lecture avec mes copinautes !

    ****

    Comme un caméléon, il s’était adapté, en étudiant en cachette ses amis aisés et leurs manières. Comment faire la cour à une femme, comment s’adresser à une personne plus âgée ? Il assimilait tout.

    On se sent toujours mieux le ventre plein. 

     

    ****

    Au coeur de l'été de Viveca Sten

    Lu aussi dans le cadre du challenge de Phildes : http://phildes2.canalblog.com

    Au coeur de l'été de Viveca Sten

     

    Clio : http://clio-se-balade-deux.eklablog.com/defi-de-khanel-octobre-2017-a132144254

    Pin It

    24 commentaires
  • L'écorchée

    Avez-vous jamais eu envie de disparaître ? On a tous ressenti un jour ou l’autre l’envie de disparaître. De fuir le plus loin possible. De tout laisser derrière soi. Mais il y en a pour qui cette sensation n’est pas que passagère. Elle les obsède, les dévore, les engloutit. Ces individus se volatilisent corps et bien. Nul ne sait pourquoi. Nul ne sait où. Et bientôt, tout le monde les oublie. Ou presque. Chaque fois que Mila Vasquez entre dans « Les Limbes », le bureau des personnes disparues aux murs tapissés de leurs portraits, leurs yeux se braquent sur elle. Elle les garde toujours à l’esprit, elle, l’enquêtrice qui porte dans sa chair les marques des ténèbres, comme autant de fleurs rouge sang. Peut-être est-ce pour cela, d’ailleurs, qu’elle excelle dans son domaine. Peut-être est-ce pour cela, aussi, que sept ans après s’être mesurée au Chuchoteur, elle refuse d’éprouver la moindre émotion. Et si, soudain, ces disparus réapparaissaient pour tuer ? Comme le ressac, les ténèbres recrachent d’abord les indices d’une existence passée. Puis les êtres. À première vue ils semblent identiques, mais dans l’intervalle, le mal les a transformés. Où étaient-ils pendant tout ce temps ? Pourquoi sont-ils revenus ? Pour arrêter cette armée des ombres, Mila devra échafauder une hypothèse convaincante, solide, rationnelle. Une hypothèse du mal. Mais pour la mettre à l’épreuve, il lui faudra à son tour basculer dans l’abîme.

    L'écorchée

    Mon ressenti : Un second tome impressionnant ! J'avais lu le premier tome: le chuchoteur, il y a longtemps (en 2012) et j'avoue que je ne me souvenais pas vraiment les détails de l'histoire. L'histoire m'est revenu au fur et à mesure de la lecture de second livre !  

    J'ai adoré les personnages forts et torturés à la fois ! 

    Un suspense incroyable, des retournements de situations inattendus !

    *****

    L'écorchée de Donato Carrisi

    Ce livre rentre dans le cadre du challenge de Phildes :

    http://phildes2.canalblog.com/ 

    L'écorchée de Donato Carrisi

     

    ****

    On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les heures, les jours, les années... mais personne ne nous explique la valeur d'un instant.

    **

    De toutes façons le malheur des autres ne nous intéresse que quand il nous renvoie au nôtre. 

    **

    Les gens n'aiment pas parler mais, sans aucun doute, ils aiment être écoutés. 

    **

    Les enfants qui jouent seuls sont comme les somnambules, il ne faut pas les réveiller. Le retour à la réalité peut-être traumatique, le charme de leur innocence risque de se briser pour toujours. 

    **

    C'est ça un enfant : un jour il te demande un chocolat au lait, le lendemain il réclame son indépendance. 

     ******

     

    Estrelita : http://blogauriana.eklablog.com/defi-khanel-a131990028

    Pin It

    21 commentaires
  • Bilan de septembre

    Bilan de lecture :

    En lecture commune : 

    Bilan de septembre

    Bilan de septembre

     

    2 déceptions : 

    Bilan de septembre

    Bilan de septembre

    Un gros coup de coeur

    Bilan de septembre

    Un excellent thriller

    Bilan de septembre

    Et un abandon au tiers du livre, je ne sais pas si je le reprendrai...

    Bilan de septembre

    Pin It

    21 commentaires
  • Enfant je me souviens pour Unicef

    17 grands noms de la littérature et de la culture francophones s’unissent pour agir en faveur de l’éducation des enfants dans le monde. Entre émotion, humour et suspense, chacune de ces 17 nouvelles explore le continent infiniment riche de l’enfance.
    Prêts pour le voyage ?

    Enfant je me souviens pour Unicef

    Mon ressenti : et bien j'aurai fait une bonne action en achetant ce livre ! On ne peut pas aimer toutes les nouvelles d'un livre mais franchement, celui-ci est décevant ! 

    J'ai aimé 5 nouvelles parmi les 17

    J'ai aimé "le grand acteur" de Didier van Cauwelaert

    "Ne nous quittons pas" de Jacques Expert

    "La paisible" de Hélène Grémillion

    "La dernière lecture" de Maxime Chattam

    "La lettre de Miss Sebold" de Tatiana de Rosnay

    ....

    «Sauver l'humanité ne dépend de rien d'autre que des actes des hommes et de la bonté de leurs cœurs.»

    ***

    Ce vieux monsieur qui est mort de ne plus pouvoir lire.
    Et je médite à celles et à ceux, de par le monde, qui n'ont pas ce privilège.
    Lire. 

     ********

    Enfant je me souviens pour Unicef

    Mamazerty : https://danslesmallesdemamazerty.blogspot.fr/2017/09/ghorme-sabzi-pour-le-defi-du-mois-de.html

    Zaza : http://zazarambette.fr/gourmandises-de-khanel-ille-vilaine/#more-7893

    Pin It

    19 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique