• L'invité de la dernière heure de Charlotte Link

    Après la mort de son mari, Rebecca se réfugie dans sa maison de Provence. Accablée de chagrin, elle décide de mettre fin à ses jours lorsqu'elle reçoit la visite de Max, le meilleur ami de son époux, accompagné d'un jeune couple d'auto-stoppeurs, Marius et Inga. Rebecca finit par oublier son sinistre projet. Mais le sympathique Marius devient peu à peu irascible et agressif. Sa personnalité trouble se dévoile, et Rebecca comprend alors que le cauchemar ne fait que commencer...

    L'invité de la dernière heure de Charlotte Link

    Mon ressenti : Tout d'abord merci à Maribel pour ce livre.

    Une histoire prenante ! De chapitre en chapitre, on passe d'un personnage à un autre sans comprendre le lien entre eux. Mais on se doute qu'un drame est sous jacent. 

    L'histoire se met en place petit à petit, l'action proprement dite se déclenche vers le milieu du livre mais on ne s'ennuie pas tellement les personnages sont intéressants. 

    Petit à petit, l'angoisse s'installe et le suspense est entier.

    On s'attache à Karen, mariée à un mari indifférent à son mal être. On s'attache à Inga qui subit les frasques de son mari Marius et le suit malgré tout. On s'attache à Rebecca qui ne se console pas du décès de son mari. 

    Une belle écriture qui nous fait vivre un thriller incroyable, qui ne ressemble à aucun autre.

    ********

    Pourquoi tant de gens se mentent-ils à eux-mêmes quand ils sont pris dans une histoire alors qu'au fond ils savent parfaitement qu'ils ne s'accordent pas du tout avec le compagnon ou la compagne qu'ils ont choisis ? Par peur de rester seuls.

    Il ne l'aimait plus. Elle l'énervait, l'insupportait. Il n'éprouvait rien d'autre pour elle. Plus d'amour, plus d'affection, plus de complicité. Rien. Et dans des moments comme celui-ci, son aversion confinait à la haine. 

    On a bien assez de problèmes comme ça sans devoir en plus se coltiner ceux des autres. 

    C'était comme si brusquement la vie sortait encore une fois la grande artillerie. Comme si elle voulait la détourner de son projet. Elle essayait de se rendre intéressante, importante, digne d'être vécue. Avec Rebecca, ça ne marcherait pas. En matière de vie, elle n'était plus corruptible.

     

    Pin It

    16 commentaires
  • Personne ne le croira de Patricia MacDonald

    Nouveau nom, nouvelle ville, nouveau départ… Hannah et Adam n’aspirent qu’à mener une vie paisible et sans histoire aux côtés de leur adorable petite Cindy sur laquelle ils veillent tendrement. Attirant sur eux l’attention des médias, une tragédie inattendue vient bouleverser les plans du couple. Pour échapper au danger qui les menace, ils vont devoir affronter un passé qu’ils tentaient d’oublier. Et qui les a rattrapés.

    Patricia MacDonald n’a jamais été aussi loin. Exploration au scalpel d’une famille ordinaire, Personne ne le croira nous plonge au cœur d’un cauchemar insoupçonnable. Dont la première victime est… une petite fille innocente.

    Personne ne le croira de Patricia MacDonald

    Mon ressenti : un excellent thriller. Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu cette auteure que j'aime beaucoup ! 

    Et bien j'ai adoré ! J'ai lu ce livre en un week-end avec passion !

    Les personnages sont forts, des caractères bien travaillés. 

    Un sujet sensible, qui nous touche ! 

    On voit les personnages et les actions comme dans un film !

    Bravo

    *****

    Il y a une règle chez les avocats : ne jamais poser une question dont on ne connaît pas la réponse.

    Il fallait risquer de tout perdre, songea Hannah, pour mesurer combien le train-train quotidien est précieux. 

    Elle n’a aucune conscience, aucun sens… du bien et du mal. On peut me dire que la psychopathie est innée et non acquise, ça ne me console pas. Elle est là dehors, libre de s’en prendre à qui bon lui semble. 

    Les psychopathes sont des menteurs chevronnés. Car ce sont souvent des individus extrêmement intelligents. Compétents. efficaces. issus de familles normales. Cette pathologie n'est pas le fruit d'une maltraitance, certains experts affirment même qu'elle est innée. Voilà pourquoi elle est si difficile à appréhender.

    C’est fou ce que les enfants peuvent être différents de leurs parents. 

    Même les enfants extraordinaires doivent respecter les règles. 

     *****

    Personne ne le croira de Patricia MacDonald

    Lady M : http://www.ma-chienne-de-vie.com/2017/07/defi-khanel3-quelque-chose-du-quotidien.html?utm_source=flux&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=lifestyle

    Pin It

    19 commentaires
  • Agatha Raisin : Pour le meilleur et pour le pire de MC Beaton (tome 5)

    Incroyable mais vrai : James Lacey, le célibataire le plus convoité des Cotswolds, a cédé au charme de sa voisine, la pétillante quinqua Agatha Raisin ! Hélas, le conte de fées est de courte durée : au moment où les tourtereaux s'apprêtent à dire "oui", Jimmy, l'ex-mari d'Agatha, surgit en pleine cérémonie... Furieux de découvrir que sa future femme est déjà unie à un autre, James abandonne Agatha, désespérée, au pied de l'autel. Le lendemain, Jimmy est retrouvé mort au fond d'un fossé. Suspect n°1, le couple Agatha-James se reforme le temps d'une enquête pour laver leur réputation et faire la lumière sur cette affaire.

    Agatha Raisin : Pour le meilleur et pour le pire de MC Beaton (tome 5)

     

    Mon ressenti : et bien moi je dis que c'est pour le meilleur que je retrouve Agatha Raisin dans ce tome 5. Je trouve que cette nouvelle aventure est une des meilleures ! Toujours aussi fofolle cette Agatha ! Certains passages sont excellents, on rit beaucoup ! C'est un humour brut, du burlesque ! Ca fait du bien ! j'ai le tome 6 dans ma pile à lire et il me tarde de l'entamer !

    *****

    — Vous ne travaillez donc pas pour Mr Lacey? demanda miss Simms.
    — Non, il fait son ménage lui-même. Et ça, c'est pas normal pour un homme, si vous voulez mon avis.
    — J'ai eu un type comme ça, une fois, dit miss Simms. Il m'a quittée pour un autre homme. Comme quoi, hein!
    — Je ne crois pas que notre Mr Lacey penche de ce côté-là, glissa Mrs Bloxby.
    — On ne sait jamais. Il y en a qui ne sortent du placard que sur le tard, et là, ils clament partout : "C'est ça la vraie vie!" La femme et les gamins n'ont qu'à aller se faire voir, dit Mrs Simpson.
    — Chez les Grecs évidemment ! conclut miss Simms en gloussant.

    Elle essaya une fois de plus son tailleur de mariée et scruta son visage dans le miroir. Ses yeux d’ourse étaient trop petits, mais ils pouvaient être agrandis le jour J grâce à une application judicieuse de mascara et d’ombre à paupières. Il y avait aussi ces vilaines petites rides autour de sa bouche, et quand elle s’avisa avec horreur qu’un long poil poussait sur sa lèvre supérieure, elle saisit la pince à épiler et l’arracha. Après avoir ôté le précieux tailleur, elle passa une blouse et un pantalon et se tartina vigoureusement le visage de crème antirides. 

    Assis en face d'elle, il poussait la nourriture sur son assiette d'un air morose. "Tu m'aimes, James?
    — Je t'épouse, non ?
    — Oui, je sais, James, mais jamais nous ne parlons de nos sentiments. Je trouve que nous devrions communiquer davantage.
    — Voilà ce que c'est de trop regarder Oprah Winfrey. C'est gentil de m'en parler, Agatha. Je ne suis pas de ces gens qui sont intarissables sur leur "ressenti", et je n'en vois pas l'intérêt. Maintenant, si je demandais l'addition pour qu'on rentre manger un sandwich à la maison ?" 

     ******

    Agatha Raisin : Pour le meilleur et pour le pire de MC Beaton (tome 5)

    Chevrette : http://chevrette13.blogspot.fr/2017/07/morella-3-espagne.html

    Pin It

    21 commentaires
  • Du sang sur la Baltique de Viveca Sten

    Une charmante petite île où l’été bat son plein.
    Au départ d’une régate, le meurtre sanglant d’un homme controversé.
    Une course contre la montre au cœur d’une enquête saisissante.

    Oscar Julander n’était pas un ange… Maîtresse bafouée, concurrent jaloux ou victime de ses malversations financières, la liste des suspects de son meurtre s’allonge au fur et à mesure que l’enquête progresse.

    Du sang sur la Baltique de Viveca Sten

    Lecture commune avec Gaëlle : https://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=228246

    Maribel : http://missneferlectures.eklablog.com/du-sang-sur-la-baltique-a118944284

    Clio : http://clio-se-balade-autrement.eklablog.com/viveca-sten-et-sandhamn-inspecteur-andreasson-et-nora-linde-a130424600 

    Mon ressenti : on retrouve dans ce second tome (premier tome : la reine de la Baltique), les personnages principaux dont on s'est déjà attachés. 

    L'action se passe un an après, un nouveau meurtre bouleverse la vie des habitants de cette île. Cette fois-ci, c'est un richissime avocat. 
    Les enquêteurs sont sous la pression des médias, il faut agir vite.

    Je suis ravie d'avoir retrouvé notre flic Thomas et son amie depuis toujours, Nora.

    J'ai trouvé quelques répétitions et longueurs au milieu du livre mais ensuite l'histoire s'accélère. 

    Cette histoire nous donne envie de découvrir ce pays si différent du notre.

    Je trouve que ça change des autres polars scandinaves qui sont plutôt noirs ! 

    Je serai ravie de lire les autres tomes avec mes copinautes.

    *****

     

    Du sang sur la Baltique de Viveca Sten

    Ce livre rentre dans le cadre du challenge de Phildes : http://phildes2.canalblog.com/

    *****

    Du sang sur la Baltique de Viveca Sten

    Dani : https://daughterwindandsun.blogspot.fr/2017/07/aux-arbres-citoyens.html

    et https://blog-photos-chats-du-bocage.blogspot.fr/2017/07/blog-et-blogs-accro-du-miaounet.html

    Pin It

    24 commentaires
  • Nuit noire et pluvieuse sur le New Hampshire : sur la route, une voiture fait une violente embardée. Au volant, une femme qui ne se souvient de rien, sauf d’une chose : Vero, sa fille, qui était avec elle, a disparu. Tout est immédiatement mis en œuvre pour la retrouver, en vain… Jusqu’à ce que Thomas, le mari de Nicole, dévoile que sa femme a perdu la raison : l’enfant n’a jamais existé ! Pourtant, il y avait une autre personne avec elle dans la voiture lors de l’accident, les recherches de la police l’ont confirmé. Alors, qui était-ce ? Qu’est-elle devenue ? Que s’est-il réellement passé cette nuit-là ?

    Mon ressenti : voilà la lecture commune du mois de juillet avec mes copinautes : 

    Pat Pépette : http://patpepette.eklablog.com/recent

    Abby : http://nadette72.canalblog.com/archives/2017/07/08/35457446.html

    Maribel : http://missneferlectures.eklablog.com/le-saut-de-l-ange-lc-a130638486

    et Clio : http://clio-se-balade-autrement.eklablog.com/lectures-communes-juillet-2017-le-saut-de-l-ange-de-lisa-gardner-a130415762

    (Leurs critiques arriveront au fil des jours sur leurs blogs)

    Un bon thriller psychologique comme on les aime ! Lisa Gardner a le chic pour nous entraîner dans des histoires incroyables, que l'on ne peut soupçonner.

    Ce livre traite de la maltraitance envers les enfants, des troubles mentaux suite à des chocs psychologiques.

    Dans un rythme effréné, le suspense est total avec de nombreux rebondissements qui nous bouleversent.

    J'ai apprécié de revoir les personnages phare de l'auteur, ils sont tous là pour essayer de démêler le vrai du faux.

    Bien sûr qu'il y a quelques faiblesses dans l'intrigue avec quelques points invraisemblables mais on pardonne à l'auteur car elle nous transporte dans cette intrigue étonnante ! On s'attache aux personnages malgré que parfois ils nous agacent ! 

    je trouve qu'elle a très bien décrit les lieux et les actes, comme dans un film

    Un bon thriller psychologique qui nous emmènent dans les méandres d'un cerveau malade.

    *****

    L'amour et la peur, se dit-il. Dans une relation amoureuse, l'un n'allait pas sans l'autre.

    Tout le monde rêve. Les petits garçons, les petites filles, les enfants des ghettos, les gosses de riches. Tout le monde aspire à devenir quelqu'un, à faire quelque chose de sa vie. 

    Vouloir changer et changer réellement sont deux choses bien différentes. De même que vouloir retrouver son passé et être de taille à l'affronter. 

    C'est drôle, on aurait tendance à croire que le temps rend les choses plus faciles, qu'avec les années la douleur s'atténue. Et pourtant, son absence me pèse, aujourd'hui plus que jamais.

    Pour la plupart des gens, un flic dans un magasin d'alcool c'est un peu comme un curé dans un bordel. 

    Vero a toujours été une fille solide. Mais dans ce monde, celles qui ne plient pas finissent par se rompre. 

    C’est ça le mariage, n’est-ce pas ? Les individualités s’effacent pour laisser place à la dynamique qui s’exerce entre les deux membres du couple.  

     

    Pin It

    21 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique