• "Et si c'était à refaire" de Marc Levy

    Voici la lecture commune du mois de février avec Pat Pépette :

    http://patpepette.eklablog.com/

    "Et si c'était à refaire" de Marc Levy

    Entre suspense et passion, une histoire à couper le souffle

    Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, vient de se marier.

    Le 9 juillet 2012 au matin, il court le long de l'Hudson River quand il est soudainement agressé. Une douleur fulgurante lui transperce le dos, il s'effondre dans une mare de sang.

    Andrew reprend connaissance le 9 mai 2012... Deux mois plus tôt, deux mois avant son mariage.

    À compter de cette minute, il a soixante jours pour découvrir son assassin, soixante jours pour déjouer le destin.

    De New York à Buenos Aires, il est précipité dans un engrenage vertigineux. Une course contre la montre, entre suspense et passion, jusqu'au dénouement...à couper le souffle.

    "Et si c'était à refaire" de Marc Levy

    Mon ressenti : Une idée originale, du Marc Levy, avec des rebondissements.

    L'histoire perd de rythme par moment, des longueurs parfois aussi.

    Mais c'est un bon sujet. On s'attend à un final détonnant.

    ********

    La vie n'est pas comme l'un de ces appareils modernes où il suffit d'appuyer sur un bouton pour rejouer le morceau choisi. Pas de retour en arrière possible et certains de nos actes ont des conséquences irréparables.

    L'amour de sa vie, c'est celui qu'on a vécu, pas celui qu'on a rêvé.

    Que la vie te soit belle, même si je t'ai voulu mort de me faire tant souffrir.

    *************

    "Et si c'était à refaire" de Marc Levy

    May : http://billets-de-mademoiselle-may.eklablog.com/si-j-etais-un-objet-je-serais-a122931934

     

    Pin It

    29 commentaires
  • " William Monk, inspecteur de police chevronné, se réveille à l'hôpital.
    Violemment agressé il y a quelques semaines, il a perdu la mémoire. Ce qu'il s'empresse bien de taire à ses supérieurs, qui auraient tôt fait de l'exclure manu militari de la police londonienne. Revenu à la vie professionnelle, il mène parallèlement une enquête sur le meurtre d'un jeune aristocrate, survivant de la bataille de Crimée, et sur lui-même. Il découvre d'abord qu'il n'était ni très sympathique ni très aimé, et qu'il avait laissé tomber sa famille, d'origine trop modeste, pour mieux réaliser ses ambitions.
    Il se rend compte aussi qu'il avait été mêlé de très près au meurtre sur lequel son supérieur, qui veut sa peau, le laisse investiguer... "

    Un étranger dans le miroir d'Anne Perry

    Mon ressenti : je suis ravie d'avoir lu un roman de plus d'Anne Perry.

    Ca se passe dans les années 1850 et 1860, son écriture est très belle, délicate.

    On s'attache aux personnages, Monk, récurrent dans ses romans est très intéressant.

    Dans ce roman, il a perdu la mémoire et n'aime pas découvrir ce qu'il est vraiment, enfin plutôt ce que pensent les autres de lui...

    Malgré cette perte de mémoire, il s'acharne à découvrir le coupable d'un crime affreux. Petit à petit, les automatismes reviennent et l'enquête avance...

    **********

    Se découvrir pas à pas, comme on découvre un étranger, mettait ses nerfs à plus rude épreuve qu'il ne l'aurait imaginé. Quelquefois, il se réveillait en pleine nuit avec la peur de savoir, tourmenté par des déceptions et des remords informulés. Ce doute impalpable était pire qu'une certitude, même la certitude d'être arrogant, insensible et de servir son ambition personnelle au détriment de la loi.

    Ça ne me dérange pas de marcher derrière un homme, à condition d'en trouver un qui marche plus vite que moi

    Le fait qu'on soit heureux ou non dépend en partie des circonstances extérieures, mais surtout du regard qu'on porte sur les choses, si l'on se préoccupe de ce qu'on a ou de ce qu'on a pas.

     ***********

    Un étranger dans le miroir d'Anne Perry

    Lady M : http://www.ma-chienne-de-vie.com/2016/02/jeu-khanel-si-j-etais-un-objet-2.html?utm_source=flux&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=lifestyle

    Pin It

    22 commentaires
  • Boeuf Bourguignon

     

    On attaque une recette classique dans Phiphi

    Le boeuf bourguignon

     

     

    Boeuf Bourguignon

    huile, oignons, lardons....

    Boeuf Bourguignon

    carottes, 2 carrés de chocolat noir pour l'amertume, du bouillon de boeuf...

    Boeuf Bourguignon

    du boeuf, du vin rouge bien sûr.... on mijote 2 heures...

    Boeuf Bourguignon

    On rajoute des pommes de terre... on mijote encore... (le plus est le mieux)

    Boeuf Bourguignon

    On se régale....

    **************

    Boeuf Bourguignon

    Missfuji : http://missfujii.over-blog.com/2016/02/si-j-etais-un-objet.html#ob

    Pin It

    31 commentaires
  • Merci Babelio pour m'avoir offert ce livre !

    La guerre n’a pas été tendre avec les Loizeau. Émile, le fils aîné tué dès les premiers jours dans l’explosion du fort de Loncin ; Désiré, le père, déporté en Allemagne ; la mémé a décidé de ne plus rien faire… En ce printemps 1918, Julien, le fils cadet, d’un naturel rêveur, fait de son mieux pour aider sa mère à la ferme, alors qu’on n’imagine pas que le conflit va bientôt prendre fin. Dans cette atmosphère tendue, Franz, un jeune déserteur allemand, se réfugie dans la grange des Loizeau. Une attirance puissante et trouble va naître entre Julien et cet homme traqué… Deux auteurs de générations très différentes conjuguent leur talent pour nous conter avec pudeur l’histoire d’une rencontre aussi improbable qu’émouvante. 

    Mon ressenti : Je tiens d'abord à remercier Babelio pour ce beau cadeau, j'ai reçu chez moi ce livre avec un grand plaisir ! 95 pages lus en une journée ! Une belle écriture pour une histoire forte ! C'est un hymne à la nature, un jeune fermier pendant la guerre de 14-18, orphelin de père et un frère mort pour la guerre.... un jeune allemand qui ne supporte plus la guerre et qui déserte... une belle rencontre... je ne dévoilerai pas la suite, qui est surprenante, qui pourrait rebuter certains mais qui finalement est très bien écrite. On veut connaître la fin même si .... Etonnante histoire pour cette époque ancienne. 

    Une co-écriture qui détonne !

     

    Merci Babelio

    ******

    "L'oiseau glissait dans l'air. Il fit entendre un cri aigu avant de se poser sur la berge."

    "Devant la porte de la maison, il hésita. Chez lui, il n'y avait jamais eu de place pour les hérons."

    " Sur l'arbre, les corneilles ne savaient plus quoi dire."

    *******

    Le temps des noyaux d'Aurélien Dony et Claude Raucy

    Domie : http://domandalas.eklablog.com/jeu-khanel-si-j-etais-un-objet-a122911128

    Aurelia : http://mynameisor.blogspot.fr/2016/02/si-jetais-un-objet.html

    Cigalette : http://besoindenature.eklablog.com/si-j-etais-un-objet-a123208280

    Pin It

    24 commentaires